La PrEP un espoir pour limiter l’évolution de la pandémie

Home / Uncategorized / La PrEP un espoir pour limiter l’évolution de la pandémie

Il y’a différents moyens de prévenir un palu selon les mœurs africaines, de même, il y’a différents moyens de se protéger du VIH. Avant parlait-on du slogan –abstinence-fidélité-condom, maintenant nous avons ce que l’on appelle –la prévention combinée- composée du préservatif + gel lubrifiant et de la PrEP. Le combo gagnant.

    C’est quoi la PrEP ?

Déjà très connue à travers le monde et présente au Cameroun depuis un an (Juillet 2019 avec le projet CHAMP porté par CARE), la PrEP est dite Prophylaxie Pré-Exposition.

Encore appelée Pilule Bleue, la PrEP est un médicament constitué d’antirétroviraux qui protège contre le VIH.  Une étude française nommée « Prévenir », présentait à la 10ème conférence de l’IAS, la PrEP comme étant prometteuse dans cette lutte contre le VIH. Tenue sur 3 ans, cette étude a démontré que le traitement est extrêmement efficace.

Sur plus de 3.000 volontaires, nous n’avons observé que deux infections par le VIH, chez deux personnes qui avaient interrompu la PrEP plusieurs semaines auparavant“, son principal auteur, le professeur Jean Michel Molina, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Louis à Paris.

    Au Cameroun…

La PrEP est pour le moment réservée aux populations les plus exposées au VIH, notamment les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (37.2 % des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) vivent avec le VIH au Cameroun (IBBS 2016), 44.3 % à Yaoundé et 24.2 % à Douala (IBBS 2016)) et les travailleur.se.s de sexe.

Entre les années 2014 et 2018, 560 000 personnes au Cameroun vivaient avec le VIH (PVVIH) dont 37 % sous traitement antirétroviral, ce qui signifie que 63 % des PVVIH ne prenaient pas de traitement. Il devient donc primordial d’accentuer la prévention.

La disponibilité de ce service est effective dans les organisations à base communautaires et est accessible après une série d’examens subis par le bénéficiaire (toujours portés par le projet).

  • Un test de dépistage au VIH (primordial pour ne pas mettre sous traitement préventif une personne infectée)
  • Un test d’hépatite B
  • Un test de Syphilis
  • Un examen de créatinine pour s’assurer du bon fonctionnement rénale du bénéficiaire

ALTERNATIVES Cameroun, engagée dans la lutte contre le VIH, avec 747 personnes comprises dans sa file active (PVVIH sous traitement) en 2019, mène des actions de prévention contre le VIH auprès de la population générale et surtout auprès des personnes les plus exposées (pour toucher le nid de l’épidémie et ainsi mener des actions plus ciblées et efficaces).

La PrEP est donc disponible au centre Access, douala selon les directives nationales, depuis le mois de Juillet 2019. Et pour très bientôt (20/07/2020) disponible du coté de Yaoundé.

Depuis un an déjà, nous comptons 169 personnes suivies sous PrEP à ALTERNATIVES Cameroun, aucune séroconversion n’a été enregistré. Cela nous encourage davantage à proposer ce service auprès de nos cibles et nous réconforte dans l’espoir de voir un jour cette épidémie éradiquée sur le territoire nationale, et dans le monde.

 

Leave a Comment