ATELIER DE PRIORISATION DU CCM

Home / reunions / ATELIER DE PRIORISATION DU CCM

C’est en Août 2002 que cette institution voit le jour. Les missions qui lui sont assignées devront encadrer la participation du Fond Mondial dans la lutte contre 03 pandémies sur le territoire national. Elle revêt le nom d’instance nationale de coordination encore dit country coordinating mechanism (CCM). C’est un comité qui, au nom de tout le pays, présente des demandes de financement au Fonds mondial et assure le suivi stratégique des subventions.

 

En son sein, on y retrouve des représentants de tous les intervenants actifs dans la riposte aux maladies : organismes multilatéraux ou bilatéraux, autorités publiques, organisations non gouvernementales, société civile, institutions universitaires, organismes techniques, organisations confessionnelles, secteur privé et – surtout – personnes vivant avec les maladies.

 

En rappel, les maladies concernées par les subventions du fond mondial (au Cameroun) sont le VIH, la Tuberculose et le Paludisme.

ALTERNATIVES-Cameroun, engagée dans la lutte contre le VIH depuis 2006, gagne une place au sein de cette prestigieuse institution en 2018 par le biais de son directeur Exécutif Franz MANANGA reconnu en qualité de point focal populations clés (les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, les travailleur-euses de sexe, les usagers de drogue injectable, la jeune fille, les prisonniers et les personnes transgenres selon l’ONUSIDA et l’OMS).

 

La mission du CCM se décline comme suite :

  • Coordonner la mise au point des demandes de financement du pays.
  • Désigner le récipiendaire principal
  • Assurer le suivi stratégique de la mise en œuvre des subventions approuvées
  • Approuver toute demande de reprogrammation
  • Assurer les liens et la cohérence entre les subventions du Fonds mondial et les autres programmes nationaux de santé et de développement

Source : Fond Mondial

 

Afin de constituer une demande, cette institution a mis sur pied au préalable (en Janvier 2020) une machine d’échange avec les bénéficiaires des projets pour pouvoir récolter leurs besoins. C’était à travers des focus group dont le processus portait le nom de Dialogue Pays.

 

Du 11 au 12 Mars 2020, dans la capitale s’est donc tenu un atelier qui visait la priorisation des besoins remontés et la rédaction de la note conceptuelle pour le Cameroun.

La suite en images…

 

 

Leave a Comment